Vivre
                                            Mourir
                                                                 Célébrer
 
  Présentation de l'activité Mes services Contact Je soutiens  
 
 
 

VIVRE   MOURIR   CELEBRER


En tant que célébrante d'obsèques laïques,
je propose mes services afin de vous permettre de réaliser une cérémonie qui soit issue de votre réflexion, de vos besoins et qui reflète vos valeurs.
Je souhaite mettre à votre disposition mon expérience dans le domaine des pompes funèbres ainsi que tout ce que j’ai pu apprendre au cours de ma vie. 

Mon vœu est de vous aider à réaliser les vôtres.

***************

Mourir est un verbe.
Mourir est une action.
Mourir est une certitude.

Après la mort, il est d’usage d’organiser une cérémonie.
Pourquoi ? Comment ?
Les cérémonies agissent comme un poteau indicateur sur un chemin.
Elles se font à un moment précis, elles indiquent ainsi qu’il y a un « avant » et un « après ». Elles permettent la verbalisation, l’expression des émotions. Et, si elles sont issues d’une réflexion, elles permettent aussi de poser des actes libérateurs.

Qu’est-ce qui est vraiment essentiel ? Quels actes poser ?
Quelles paroles dire ? Dans quel lieu ? Avec qui ?

Pour certains, la question ne se pose pas. Les cérémonies organisées par les différents groupes religieux, sont en adéquation avec leurs croyances.
Pour d’autres, il est indispensable de vivre les événements forts de façon individualisée, au plus proche des convictions personnelles.
Issue d’une réflexion, il est important qu’une cérémonie reflète la personne à qui elle rend hommage.

Communiquer pendant que cela est possible, c’est très important !

Qui dans mon entourage, connaît mes dernières volontés ?
Ce que je veux faire de mon corps, où le faire reposer…
Ce que j’aimerais comme cérémonie…
L’ai-je écrit, en ai-je parlé avec quelqu’un ?
Ai-je indiqué le lieu où se trouvent les papiers importants ?

Il arrive que nous vivions des situations qui sortent de la norme, la perte d’un fœtus, d’un enfant. Il y a aussi les morts auxquelles nous ne pouvons pas nous préparer, les accidents, les suicides…
D’autres fois,  il n’y a même pas de corps…
Toutes ces situations sont uniques et ont besoin de se vivre dans le respect et la dignité.
Une cérémonie prépare à entrer dans le temps du deuil.
C’est un moment d’une grande importance et s’il est bien vécu, c’est le premier acte de ce qui permettra de poursuivre son existence, de surmonter la douleur de la perte.


 

Que l’homme ait toujours deux poches.

Dans l’une, il inscrira :

« Je ne suis que poussière et cendre. »

Dans l’autre :

« Le monde n’a été créé que pour moi. » 

Bounam de Passiskhe

  • 1
  • 2
  • 3
  • voiture
 
 
© 2015 Zèrah Jentsch - Vivre Mourir Célébrer sur